Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

 

 

AGENDA de SAINT-LUC 2015/2016

Célébration eucharistique chaque samedi 18h30
(sauf pendant les vacances d'été)   
____________________________________________________________          __
Vendredi 8 Janvier de 19h à 20h30
chapelle de l'hôpital de la Conception
Une conférence-débat :
La relation d'aide destinée aux personnes en fin de vie
par François Buet prêtre et médecin en soins palliatifs
à la clinique Sainte-Elizabeth
______________________________________________
Samedi 9 Janvier de 16h30 à 18h
Réunion Bible sur les "Midrashim"
animée par René Guyon bibliste
_______________________________________________
Samedi 16 janvier de 16h30 à 18h
Libres échanges autour de la bulle
"Le Visage de la Miséricorde"
du pape François
_______________________________________________

Rechercher

Vidéos

Visionnez les vidéos de l'actualité religieuse
Emission "Le jour du Seigneur"

Permanence

Permanence d'accueil à Saint-Luc

Vendredi : 16h à 18h 

3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 10:34

Compte-rendu par un des participants aux :

 

Semaines Sociales de France, Paris 25 au 27 novembre 2011

« La démocratie, une idée neuve »

 

 

La démocratie repose sur les droits de l’homme et du citoyen – hommes et femmes libres et égaux en droit.

Le gouvernement est légitime s’il est agréé par les citoyens, qui y participent directement ou indirectement.

Mais, il n’y a pas un seul modèle de démocratie, le nôtre. Nous voyons notamment dans l’actualité récente et dans les pays arabes se construire des démocraties adaptées aux contextes locaux.

 

Les conférenciers ont abondamment abordé les différentes formes de démocratie : représentative, directe, identitaire, participative, sociale, réelle ou sauvage.

Nous ne les détaillerons pas ici et vous renvoyons vers les ouvrages spécialisés, mais on retiendra que :

 

Toute démocratie nécessite :

  • une activité politique des citoyens, faute de quoi le despotisme se développe.
  • un projet commun et un territoire, un peuple qui s’unifie dans une nation.
  • La démocratie organise le partage des biens communs
  • Dans la démocratie il y a le pouvoir et le contre-pouvoir, et ce dernier a aussi la responsabilité de défendre la démocratie.
  • La démocratie est très exigeante, ce qui peut être source de déception
  • Enfin, ne pas oublier que si on ne reconnaît pas dans chaque homme une valeur spirituelle, il n’aura qu’une valeur marchande.

 

Notre démocratie est confrontée à plusieurs problèmes :

 

  • On est passé de la démocratie comme projet à la démocratie comme dû qui doit satisfaire les besoins individuels, où l’individu prime sur le citoyen.
  • Une des conséquences de la perte de l’esprit de citoyenneté est que de solidaire de l’autre, on est passé à la peur de l’autre, d’où des comportements populistes
  • La défiance envers nos représentants, étiquetés comme « tous pourris », alors qu’il faudrait exercer des critiques constructives et fraternelles
  • Depuis 20 ans, en Europe, la loi est de plus en plus remplacée par des règles procédurales non validées par le consentement populaire.
  • L’endettement illimité des Etats, qui trouve sa source dans les besoins illimités des individus qui ont perdu le sens de la communauté
  • Notre démocratie néglige les corps intermédiaires, syndicats et associations, qui pourtant jouent un rôle essentiel de médiation et ont une vision à long terme, faisant contre poids à la vision électoraliste à court terme des politiques
  • Développement d’un pouvoir au service de la jouissance de ceux qui le détiennent et non au service d’un projet de bien commun
  • Les politiques de solidarité actuelles nécessitent 2,5 à 3% de croissance annuelle. Quelle sera donc la « supportabilité » des peuples aux réductions des avantages sociaux ?
  •  Montée de la défiance, du sentiment d’impuissance, de dépossession, d’inégalité : manque de représentation de certaines catégories, d’où le développement du mouvement des « indignés », des réseaux sociaux
  • Montée en puissance de nouveaux pouvoirs, comme les financiers, agences de notation, etc.. qui gouvernent sans le consentement des peuples
  • Nous sommes implicitement revenus au suffrage censitaire, car les exclus économiques désertent les élections
  • Déficit démocratique dans la gouvernance européenne et dans la gouvernance mondiale, comme on le voit notamment dans la gestion de la crise financière

 

Démocratie et Eglise Catholique

 

Problèmes :

  • Volonté hégémonique de l’Institution de l’Eglise Catholique
  • Inégalité entre les hommes et les femmes
  • Un moralisme qui tend à nous diviser en catégories, à l’opposé de la recherche du vivre ensemble

 

Pistes de travail :

 

  • Replacer l’homme au cœur de l’économie
  • Réformer le partage des richesses, faire un Grenelle de la fiscalité
  • Développer l’éducation à la citoyenneté, au pluralisme, au dialogue, à la participation des jeunes à la vie de la cité, à la santé
  • Réformer les institutions : remettre en cause le processus de professionnalisation, le cumul des mandats, rééquilibrer les pouvoirs, imaginer de nouvelles structures : jurys populaires, etc
  • Repenser une démocratie réelle, avec institutions, contestation, délibérations
  • Développer l’économie du don, la seule qui soit créatrice, la seule qui soit appropriée pour les biens non renouvelables, notamment l’eau, l’air
  • Insérer de nouveaux acteurs dans la gouvernance, comme la société civile, malgré le risque de désaccords entre les représentants des Etats et les civils
  • Créer une instance de mobilisation démocratique continue sur le logement

 

Pour les participants aux Semaines Sociales, on ne peut pas parler de démocratie en occultant le problème posé par la gouvernance de l’Eglise Catholique, si éloignée de la démocratie et du respect de l’égalité entre hommes et femmes.

Pistes de travail :

 

  • Le seul gouvernement est celui de la parole de Dieu
  • Réformer la gouvernance de l’Eglise
  • Etablir dans les faits l‘égalité de tous, laïcs et clercs, hommes et femmes
  • Favoriser la participation de tous, la consultation (synodes élargis)
  • Travailler sur une meilleure « réception », notamment de Vatican II
  • Accorder une place à la raison : possibilité d’exprimer son avis sans tabou, d’exprimer les divergences, de discuter ; stimuler une expression publique dans l’Eglise.

 

Ces journées furent aussi l’occasion d’entendre des « politiques » français de diverses tendances.

 

Pour François BAYROU (Modem), le projet politique démocratique doit prendre en charge : la nécessité (besoins élémentaires, éducation,..), la liberté et la laïcité, la souveraineté (séparation des pouvoirs, liberté de la presse), la conscience. Il faut aussi se rappeler que nous sommes responsables de ce qui nous arrive, ne pas rejeter la faute sur les autres.

Pour Lucile SCHMID (Les Verts), il faut remettre la démocratie (de véritables débats) au cœur de la cité, rajeunir les élus, redonner vie au Parlement, construire une gouvernance européenne et mondiale.

Pour Marisol TOURAINE (PS), il faut une société plus juste (reconnaissance de chaque citoyen), lutter contre la relégation sociale, organiser des espaces démocratiques nouveaux, améliorer l’éducation, tenir compte des identités (ex. religieuse) pour que chacun trouve sa place dans la cité.

Pour Christine BOUTIN (Parti Chrétien Démocrate), il faut la dignité de l’homme, un meilleur partage des richesses, le respect de la vie, du mariage, de la famille, mais aussi mettre en avant nos références judéo-chrétiennes.

Pour Hervé MARITON (UMP), il faut moderniser la démocratie, une meilleure Europe, plus de souveraineté mais aussi de subsidiarité, et préparer l’avenir de nos enfants.

 

Les participants, en fin de session, ont été très sensibles au témoignage de Mme Vaira VIKE FREIBERGA, ancienne présidente de Lettonie, jeune démocratie :

 

« La démocratie est un rêve, un espoir, une fleur à soigner. C’est l’égalité fondamentale de tous les êtres humains, de tout l’humain.  La démocratie n’est pas un point d’arrivée, mais un long cheminement. En démocratie, les perdants continuent à faire partie de la vie sociale. La démocratie suppose la tolérance et le respect de l’intégrité des personnes. »

 

En ce sens, la démocratie sera toujours une idée neuve.

 

Fait à Marseille le 01/12/11 par Gilles THIRIEZ

Partager cet article

Repost 0
Published by STLUC
commenter cet article

commentaires

Des livres à lire

Coresponsabilité en Église
Livre tiré du Colloque que nous avons organisé en 2009
(en vente à Saint-Luc)

 

o O o

Pentecôte 2008
La Communauté Saint-Luc de Marseille
a fêté ses "40 ans"

 

Qui sommes-nous ?

 

 

ESPACE SAINT-LUC

Communauté Catholique

231 Rue Saint-Pierre

13005 Marseille

Métro Timone

Tel 0952193599

Mel stluc@stluc.org

Blog : http://stluc.over-blog.com

 

Saint-Luc est une communauté catholique de laïcs du Diocèse de Marseille prête à vous accueillir.

 

Messe le samedi à 18h30.
à Saint-Luc, avec des hommes et des femmes de tout Marseille, qui désirent vivre leur foi de façon responsable et fraternelle.

Nous sommes...
   

Une Église de la coresponsabilité
Des laïcs entièrement responsables de la vie de la communauté.
Coresponsabilité avec le prêtre accompagnateur.
Chacun est invité à agir selon ses capacités et ses disponibilités.

 

Une Église de libre expression
À l'Eucharistie, selon les semaines, partage d'Évangile, méditation par un laïc, libres intentions de prières, partage de vie : chacun peut exprimer ce que la parole de Dieu lui inspire.
Au P'tit déj’, un dimanche par mois, autour d'un café, libres échanges sur des sujets choisis par les participants.

 

Une Église du partage et de la rencontre
Un Plat de pâtes, un vendredi par mois, pour échanger avec un invité sur ses engagements.
Les Vendredi de Saint-Luc : une fois par mois, conférence-débat sur des sujets d'Église et de société.
À la rencontre de la Bible, un temps pour avancer ensemble dans la connaissance de la parole de Dieu.

 

Une Église solidaire et servante
Une caisse de solidarité.
Des groupes de visite aux malades et aux isolés.
Une invitation à participer aux activités de l'ACAT, du CCFD, d'ATD Quart-Monde, d'Artisans du Monde, du Mouvement de la Paix, etc.

 

Communauté Saint-Luc
Mocambi
(Responsable de Communauté)

Jean Guyon
Prêtre accompagnateur
Michel JOGUET, sj

o O o

Documents téléchargeables
- Statuts de St-Luc
- Charte de St-Luc
- Notre pratique de la Charte au Quotidien