Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

 

 

AGENDA de SAINT-LUC 2015/2016

Célébration eucharistique chaque samedi 18h30
(sauf pendant les vacances d'été)   
____________________________________________________________          __
Vendredi 8 Janvier de 19h à 20h30
chapelle de l'hôpital de la Conception
Une conférence-débat :
La relation d'aide destinée aux personnes en fin de vie
par François Buet prêtre et médecin en soins palliatifs
à la clinique Sainte-Elizabeth
______________________________________________
Samedi 9 Janvier de 16h30 à 18h
Réunion Bible sur les "Midrashim"
animée par René Guyon bibliste
_______________________________________________
Samedi 16 janvier de 16h30 à 18h
Libres échanges autour de la bulle
"Le Visage de la Miséricorde"
du pape François
_______________________________________________

Rechercher

Vidéos

Visionnez les vidéos de l'actualité religieuse
Emission "Le jour du Seigneur"

Permanence

Permanence d'accueil à Saint-Luc

Vendredi : 16h à 18h 

17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 17:29
SAMEDI 24 FEVRIER 2007
Nous aurons le plaisir d’accueillir à Saint-Luc Gaston PIETRI, prêtre de Corse, responsable de la formation des laïcs dans son diocèse, ayant exercé plusieurs responsabilités au niveau national, entre autres celle de l’Enseignement Religieux de l’Eglise de France.
A la demande insistante de certain(e)s d’entre nous depuis plusieurs mois, il a accepté de faire escale à Marseille, spécialement pour faire connaissance avec notre Communauté.  A 18 h 30, il présidera la Célébration de ce Premier dimanche de Carême, et assurera l’homélie.
Ensuite, en correspondance avec sa compétence, ses responsabilités, et à sa connaissance du terrain et des gens de Corse, éléments demandés avec insistance par nombre d’entre nous depuis longtemps, il présentera deux axes, complétés par nos questions et réflexions :
-    quelques éclairages sur la situation en Corse actuellement ;
-    les Chrétiens en Corse.
Le tout sera suivi d’un buffet, essentiellement garni de produits de Corse.
Inutile de dire notre attente de la présence de nombreux « Saints-Lucars ».

Gaston PIETRI est :
-      prêtre du diocèse d'Ajaccio, aumônier de Lycée jusqu'en 1967, puis chargé de la  Pastorale  des jeunes pour le diocèse d'Ajaccio ;
-      a été aumônier des Equipes Enseignantes, avec responsabilités nationales, dans les années 1970/80 ;
-      de 1978 à 1982 Directeur du Centre national de l'Enseignement Religieux ;
-      de 1982 à 1988 Secrétaire Général adjoint de la Conférence des évêques de France  chargé  des questions pastorales ;
-      de 1988 à 1993 Directeur de l'Institut pastoral d'études religieuses à l'Université catholique de Lyon.

Actuellement, dans le diocèse d'Ajaccio, il est chargé du service diocésain de la Formation, délégué au diaconat permanent, responsable de la revue diocésaine «Église de Corse ».

Gaston Pietri est connu notamment pour ses articles dans le journal La Croix. L’ancien secrétaire général adjoint de la conférence des Evêques de France chargé des questions pastorales, connaît bien l’Eglise qui est en France.

    Il est l’auteur de différents ouvrages dont :

Passeurs de Dieu (D'une culture à une autre)

En relisant les origines et les moments-clés de l'histoire de l'Église, l'auteur remarque à chaque fois la dynamique propre du passage de l'Évangile dans une autre culture. Dans la post-chrétienté d'aujourd'hui, cela suppose toujours des audaces de transmission et la prise au sérieux des conflits caractéristiques du passage de l'Évangile dans un nouveau contexte culturel. C'est le défi majeur pour les Chrétiens des années 2000. Dans cette nouvelle frontière à franchir, il y a risque de mort et chance de réouvrir l'avenir. Le seul danger serait de ne pas prendre ce risque de l'annonce de l'Évangile dans cette société contemporaine, où, au milieu même de l'incroyance et de l'indifférence, l'Esprit est déjà à l'œuvre.



La Vocation

La société forme les individus à des métiers sans veiller à la vocation de ceux-ci, à l'adéquation de leur désir avec l'activité qu'ils exercent. Pourtant cette société a besoin de personnes motivées dans l'exercice de leurs fonctions. Et tout autant l'Église qui ne saurait vivre sans hérauts de la Parole. Ce livre revisite les conditions actuelles de l'appel au service des communautés. Il y a urgence, non pas tant en raison d'une baisse des vocations, qu'en raison de l'animation humaine et spirituelle de ces communautés et de leur rayonnement missionnaire..


    -
L'auteur présente une analyse de la représentation du temps dans la tradition biblique. Il délivre une méditation sur les différents moments : hier, aujourd'hui et demain. Il décrit sa conception du sens de l'histoire, l'imprévu, les différentes interventions de Dieu, etc. Il veut ainsi appeler à retrouver ce qui est important, loin des fausses espérances.



Voir aussi le discours qu’il a prononcé pour l’installation de Mgr BRUNIN  (que certains ont pu rencontré l’an dernier au Mistral) nouvel évêque d’Ajaccio

Installation de Monseigneur Brunin Evèque d’Ajaccio(4 juillet 2004)
Discours Introductif du Père Gaston Pietri
Vicaire Episcopal chargé des Initiatives de formation

"Entre la mer du Nord et la Méditerranée voici une exceptionnelle passerelle. Celle qu'a jetée, par-delà les distances géographiques et culturelles une mission reçue et acceptée. Aujourd'hui elle se concrétise à travers un évêque que, dans l'action de grâces, la Corse reçoit à la fois du Seigneur et du diocèse de Lille. A son nouvel évêque l'Eglise qui est en Corse se présente telle qu'elle est à cette étape de sa longue histoire. Celle-ci est l'histoire d'une île méditerranéenne qui offrira toujours à ceux qui la découvrent d'étonnants contrastes.

Une terre dont on imagine facilement qu'elle n'est faite que d'attirantes plages alors qu'elle est une montagne dans la mer, un peuple que l'on croit formé de marins alors que le relief et l'histoire en ont fait surtout un peuple de montagnards, une région fortement consciente de son unité et qui pourtant a toujours porté en elle la ligne de partage qui est « l'en deçà des monts » et « l'au-delà des monts », au point que d'un côté elle fut la « terre des communes » et de l'autre la « terre des seigneurs ». De ces contrastes il demeure plus que des traces. Sur certains points, ce sont même quelques singuliers prolongements.

Et si l'on veut ajouter d'autres contrastes, il faut avouer ce trait difficilement explicable : une société tourmentée et agitée de bien des façons jusque y compris la plus violente, un pays pourtant où la relation est parfois si aisée et où il fait bon vivre.

Contraste encore que la manière de désigner l'autre, celui qui est d'ailleurs quel qu'il soit, sous le nom de « furesteru » (« celui du dehors ») et de le lui signifier, alors même que dans les esprits et dans les coeurs l'hospitalité demeure inscrite comme le seul et vrai titre collectif de noblesse. Les dernières décennies ont accéléré le dépeuplement de ce que nous appelons l'intérieur, pendant que deux véritables pôles urbains, les agglomérations d'Ajaccio et de Bastia, se renforçaient jusqu'à totaliser quelque 120.000 habitants sur les 260.000 que compte l'île.

Et nous voici, Eglise qui est en Corse, à l'image de la société insulaire, devant les difficultés de la prise en charge d'un territoire de quelque 8.000 kilomètres carrés où la population est disséminée en près de 400 paroisses qui correspondent pour la plupart à des villages. Même si, en dehors d'Ajaccio et de Bastia, il est quelques localités qui résistent à l'hémorragie de la population ou même qui se développent.

Pour l'essentiel la dispersion est notre lot. Et les vides qui se créent deviennent source d'une angoisse diffuse. Pendant ce temps des modes de vie urbains se répandent, emportant peu à peu les vestiges de l'antique société agropastorale que l'on ressent encore, chez beaucoup d'entre nous, à la seule manière d'évoquer le village (« u paese »). Les évolutions désormais se font de plus en plus rapides.

La question qui se pose à l'Eglise, bien sûr, est de savoir quels chemins tracer pour l'Evangile, dans une fidélité à l'histoire qui sache prendre en compte la réalité parfois déconcertante des changements. L'Eglise qui, dans la Corse d'aujourd'hui, reçoit un nouvel évêque pour continuer la tâche de l'évangélisation, se doit de lui signaler l'un des contrastes qui concernent de très près tous ceux qui se préoccupent des mises en oeuvre pastorales.

D'un côté une richesse, encore aujourd'hui foisonnante, de traditions dont la plupart sont incontestablement des traditions religieuses et qui sont de plus en plus perçues comme constitutives de la personnalité culturelle de la Corse.

D'un autre côté, les indicateurs spécifiques de la foi chrétienne, tels que la fréquentation régulière des assemblées liturgiques, la catéchèse des enfants, les mœurs conjugales et familiales, qui manifestent des fléchissements impressionnants.

Bien des analyses sont possibles, et les accents sont forcément divers. Le peuple de Dieu, qui vit en Corse, partage spontanément les drames et les espoirs de cette société en peine pour son avenir. Sa joie d'accueillir un évêque, qui lui arrive porteur d'une expérience et d'une réputation d'ardent serviteur de l'Evangile, devrait se traduire en nouvel effort d'engagement de tous, chrétiens laïcs, prêtres et diacres, pour surmonter les découragements et ouvrir les chantiers que réclame d'urgence la mission.

Avec ceux qui nous ont fait l'honneur de venir à Ajaccio aujourd'hui, avec M. le Cardinal Bernard Panafieu, archevêque métropolitain, Monseigneur le Nonce Apostolique, avec l'évêque de Lille, et tous les évêques qui les entourent, nous sommes heureux que se manifeste à l'égard de notre évêque, et du même coup à l'égard de notre Eglise, une collégialité qui nous aidera à vaincre notre isolement.

Fiers d'être une île, nous espérons devenir de plus en plus de vrais artisans d'ouverture à l'universel. Nous comptons sur notre évêque, et nous voudrions qu'il puisse compter sur nous, pour vivre notre particularité en frères universels".

Partager cet article

Repost 0
Published by STLUC - dans Agenda
commenter cet article

commentaires

Des livres à lire

Coresponsabilité en Église
Livre tiré du Colloque que nous avons organisé en 2009
(en vente à Saint-Luc)

 

o O o

Pentecôte 2008
La Communauté Saint-Luc de Marseille
a fêté ses "40 ans"

 

Qui sommes-nous ?

 

 

ESPACE SAINT-LUC

Communauté Catholique

231 Rue Saint-Pierre

13005 Marseille

Métro Timone

Tel 0952193599

Mel stluc@stluc.org

Blog : http://stluc.over-blog.com

 

Saint-Luc est une communauté catholique de laïcs du Diocèse de Marseille prête à vous accueillir.

 

Messe le samedi à 18h30.
à Saint-Luc, avec des hommes et des femmes de tout Marseille, qui désirent vivre leur foi de façon responsable et fraternelle.

Nous sommes...
   

Une Église de la coresponsabilité
Des laïcs entièrement responsables de la vie de la communauté.
Coresponsabilité avec le prêtre accompagnateur.
Chacun est invité à agir selon ses capacités et ses disponibilités.

 

Une Église de libre expression
À l'Eucharistie, selon les semaines, partage d'Évangile, méditation par un laïc, libres intentions de prières, partage de vie : chacun peut exprimer ce que la parole de Dieu lui inspire.
Au P'tit déj’, un dimanche par mois, autour d'un café, libres échanges sur des sujets choisis par les participants.

 

Une Église du partage et de la rencontre
Un Plat de pâtes, un vendredi par mois, pour échanger avec un invité sur ses engagements.
Les Vendredi de Saint-Luc : une fois par mois, conférence-débat sur des sujets d'Église et de société.
À la rencontre de la Bible, un temps pour avancer ensemble dans la connaissance de la parole de Dieu.

 

Une Église solidaire et servante
Une caisse de solidarité.
Des groupes de visite aux malades et aux isolés.
Une invitation à participer aux activités de l'ACAT, du CCFD, d'ATD Quart-Monde, d'Artisans du Monde, du Mouvement de la Paix, etc.

 

Communauté Saint-Luc
Mocambi
(Responsable de Communauté)

Jean Guyon
Prêtre accompagnateur
Michel JOGUET, sj

o O o

Documents téléchargeables
- Statuts de St-Luc
- Charte de St-Luc
- Notre pratique de la Charte au Quotidien