Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

 

 

AGENDA de SAINT-LUC 2015/2016

Célébration eucharistique chaque samedi 18h30
(sauf pendant les vacances d'été)   
____________________________________________________________          __
Vendredi 8 Janvier de 19h à 20h30
chapelle de l'hôpital de la Conception
Une conférence-débat :
La relation d'aide destinée aux personnes en fin de vie
par François Buet prêtre et médecin en soins palliatifs
à la clinique Sainte-Elizabeth
______________________________________________
Samedi 9 Janvier de 16h30 à 18h
Réunion Bible sur les "Midrashim"
animée par René Guyon bibliste
_______________________________________________
Samedi 16 janvier de 16h30 à 18h
Libres échanges autour de la bulle
"Le Visage de la Miséricorde"
du pape François
_______________________________________________

Rechercher

Vidéos

Visionnez les vidéos de l'actualité religieuse
Emission "Le jour du Seigneur"

Permanence

Permanence d'accueil à Saint-Luc

Vendredi : 16h à 18h 

17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 18:10
En préparation du prochain Vendredi de Saint-Luc
Vendredi  12 Janvier 2007
Soirées-débat - les vendredis de Saint-Luc
20h30-22h entrée gratuite
LES CHRETIENS DU PROCHE ORIENT
témoignage Par  Elie  BATIKHA, Prêtre de l’église  grecque melkite
Nous vous présentons quelques informations sur cette Église.

L’Église grecque-catholique melkite ou Église catholique melkite
est une des Églises catholiques orientales.

Le chef de l'Église, Sa Béatitude Grégoire III Laham (Grégoire qui signifie le “Veilleur”) depuis 2000, porte le titre de ;
« Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem des Melkites »,
avec résidence à Damas en Syrie.

Lors de sa rencontre avec le pape Jean-Paul II en 2001, il a dit :
Les melkites catholiques sont « arabes et chrétiens, présents aux soucis et aux espérances de ce monde arabe ». Ils forment « l’Église des Arabes » et même « l’Église de l’Islam, partenaire de l’Islam et porteuse de l’Église du Christ à ce monde ».

Le titre de Patriarche d'Antioche est très disputé et est actuellement porté également par quatre autres chefs d'Église.
Le titre complet du patriarche est :
« Patriarche des grandes villes d'Antioche, d'Alexandrie et de Jérusalem, de la Cilicie, de la Syrie, de l'Ibérie, de l'Arabie, de la Mésopotamie, de la Pentapole, de l'Éthiopie, de toute l'Égypte et de tout l'Orient, Père des pères, Pasteurs des pasteurs, Pontifes des pontifes, treizième des saints apôtres »

Notes historiques

1724- Division des Melkites
Une querelle concernant l'élection d'un patriarche divise les Melkites en deux tendances : les Grecs Orthodoxes ou Melkites Orthodoxes et les Grecs Catholiques ou Melkites Catholiques rattachés à Rome.

L'Église compte environ deux millions de fidèles dont 1,3 M en Amérique du Nord et du Sud.
Leur langue d'origine est l'Arabe.
Leur langue liturgique est principalement l'Arabe, partiellement le grec ainsi que la langue vernaculaire.

En tant que catholique, elle reconnaît l’autorité du Souverain Pontife de Rome, mais elle relève, pour ce qui regarde la liturgie, la discipline et le gouvernement intérieur, de l’autorité d’un Patriarche qui porte le titre de Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem.
La hiérarchie de l’Église Melkite compte une trentaine d’évêques résidentiels dans une trentaine de diocèses, de nombreux prêtres entre clergé séculier et régulier et mariés.

L’Église melkite (ci-joint photo de l'église de Jérusalem) doit son caractère d'Église particulière à deux fidélités, celle à l' Empire de Byzance et celle aux sept premiers conciles œcuméniques.

Elle ne prit son nom de « Melkite » cependant qu'à la fin du Ve siècle.

Ce sobriquet (racine sémitique Melekh, qui signifie roi), inventé par ses détracteurs, les Monophysites, pour stigmatiser sa fidélité à l'empereur (malka en syriaque) Marcien qui avait réuni le concile et au concile de Chalcédoine, est le label de son orthodoxie envers la Cattolica.

La liturgie primitive de l’Église Melkite est celle d’Antioche enrichie par des apports de Césarée de Cappadoce, puis élaborée définitivement par Byzance, elle s est appelée byzantine. Les Patriarcats melkites l’adoptèrent progressivement assez tôt.

La liturgie byzantine

Elle est actuellement pratiquée par presque 200 millions de fidèles répandus surtout dans le monde hellénique et slave. La langue en usage dans cette liturgie, en général la langue populaire, et quelques rares particularités rituelles divisent l’Église byzantine en plusieurs Églises nationales, russe, roumaine, ukrainienne, hellène, melkite, dans lesquelles nous trouvons toujours deux branches, l’une catholique et unie à Rome l’autre orthodoxe ou schismatique et ne reconnaissant pas l’autorité du Souverain Pontife de Rome.

La Liturgie débute par la préparation de la matière du sacrifice, le pain et le vin, sur un autel latéral, appelé prothèse. La messe proprement dite comprend deux parties principales, la liturgie des catéchumènes et celle des fidèles.
La première, ainsi nommée parce que dans les premiers siècles de l’Église, les catéchumènes et les pénitents pouvaient y assister avec les fidèles, va jusqu’à l’oblation exclusivement.
La seconde, à laquelle ne participaient que les baptisés admis à la communion, va de l’oblation à la fin.
La Communion est annoncée par l’élévation, la fraction de l’Hostie dont une parcelle détachée est unie au Précieux Sang. Pendant le chant du kinonikon, chant de communion, les ministres sacrés récitent les prières préparatoires et communient. Les Saints Mystères sont ensuite distribués aux fidèles. Suivent les prières d’action de grâces et le renvoi du peuple.

L'église Saint Nicolas de Myre à Marseille

Construite en 1821 à la demande de réfugiés chrétiens, l'église Saint Nicolas de Myre est la plus ancienne église orientale d'Europe et l'une des premières églises grecques catholiques.

Fondé par l'archevêque de Myre, Mgr Maximos Mazloum et inauguré par l'archevêque d'Aix en Provence, Mgr Ferdinand de Beausset, cet édifice est original par son architecture typiquement orientale, par sa décoration et surtout par son bi- ritualisme : depuis sa création des offices de rite romain et de rite byzantin sont célébrés en alternance.

Créée pour accueillir des catholiques français et orientaux, elle apparaît comme la meilleure illustration de l'esprit de tolérance et d'ouverture des Melkites mais aussi de leur volonté d'être un pont entre l'Orient et l'Occident.
Témoignage de l'histoire des chrétiens d'Orient, cette église n'en reste pas moins l'un des plus fabuleux vestiges du passé levantin de Marseille.

Pour télécharger ce document

Partager cet article

Repost 0
Published by STLUC - dans Vendredi St-Luc
commenter cet article

commentaires

Des livres à lire

Coresponsabilité en Église
Livre tiré du Colloque que nous avons organisé en 2009
(en vente à Saint-Luc)

 

o O o

Pentecôte 2008
La Communauté Saint-Luc de Marseille
a fêté ses "40 ans"

 

Qui sommes-nous ?

 

 

ESPACE SAINT-LUC

Communauté Catholique

231 Rue Saint-Pierre

13005 Marseille

Métro Timone

Tel 0952193599

Mel stluc@stluc.org

Blog : http://stluc.over-blog.com

 

Saint-Luc est une communauté catholique de laïcs du Diocèse de Marseille prête à vous accueillir.

 

Messe le samedi à 18h30.
à Saint-Luc, avec des hommes et des femmes de tout Marseille, qui désirent vivre leur foi de façon responsable et fraternelle.

Nous sommes...
   

Une Église de la coresponsabilité
Des laïcs entièrement responsables de la vie de la communauté.
Coresponsabilité avec le prêtre accompagnateur.
Chacun est invité à agir selon ses capacités et ses disponibilités.

 

Une Église de libre expression
À l'Eucharistie, selon les semaines, partage d'Évangile, méditation par un laïc, libres intentions de prières, partage de vie : chacun peut exprimer ce que la parole de Dieu lui inspire.
Au P'tit déj’, un dimanche par mois, autour d'un café, libres échanges sur des sujets choisis par les participants.

 

Une Église du partage et de la rencontre
Un Plat de pâtes, un vendredi par mois, pour échanger avec un invité sur ses engagements.
Les Vendredi de Saint-Luc : une fois par mois, conférence-débat sur des sujets d'Église et de société.
À la rencontre de la Bible, un temps pour avancer ensemble dans la connaissance de la parole de Dieu.

 

Une Église solidaire et servante
Une caisse de solidarité.
Des groupes de visite aux malades et aux isolés.
Une invitation à participer aux activités de l'ACAT, du CCFD, d'ATD Quart-Monde, d'Artisans du Monde, du Mouvement de la Paix, etc.

 

Communauté Saint-Luc
Mocambi
(Responsable de Communauté)

Jean Guyon
Prêtre accompagnateur
Michel JOGUET, sj

o O o

Documents téléchargeables
- Statuts de St-Luc
- Charte de St-Luc
- Notre pratique de la Charte au Quotidien