Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda

 

 

AGENDA de SAINT-LUC 2015/2016

Célébration eucharistique chaque samedi 18h30
(sauf pendant les vacances d'été)   
____________________________________________________________          __
Vendredi 8 Janvier de 19h à 20h30
chapelle de l'hôpital de la Conception
Une conférence-débat :
La relation d'aide destinée aux personnes en fin de vie
par François Buet prêtre et médecin en soins palliatifs
à la clinique Sainte-Elizabeth
______________________________________________
Samedi 9 Janvier de 16h30 à 18h
Réunion Bible sur les "Midrashim"
animée par René Guyon bibliste
_______________________________________________
Samedi 16 janvier de 16h30 à 18h
Libres échanges autour de la bulle
"Le Visage de la Miséricorde"
du pape François
_______________________________________________

Rechercher

Vidéos

Visionnez les vidéos de l'actualité religieuse
Emission "Le jour du Seigneur"

Permanence

Permanence d'accueil à Saint-Luc

Vendredi : 16h à 18h 

5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 13:13
Vendredi 5 décembre 2008  - 20h30 à 22h 
Vendredi de Saint-Luc
"Les populations d'Afghanistan dans la guerre aider les femmes et les enfants, mais comment ?" par Nafissa SIKANDARI, Présidente de l'Association Solidarité Provence-Afghanistan

Nafissa a dressé un résumé de l'histoire récente de l'Afghanistan, dont elle a été le témoin, depuis l'éphémère République monarchique de 1973, la prise de pouvoir par les marxistes en 1978. 1979 à 1989, invasion des soviétiques, période d'une effroyable violence, puis la période des talibans, où les femmes ont été privées de tous les droits et de statut social, où beaucoup de veuves sans ressources et n'ayant même pas le droit de sortir de chez elles, sont mortes de faim. Enfin, l'arrivée des américains, d'abord salués en sauveurs, mais de plus en plus honnis par leurs actions.
Pendant toute cette période, ce sont les femmes qui ont payé le plus lourd tribut.
Pour que leur situation évolue, il faut un changement des mentalités (très archaïques dans les campagnes), ce qui prendra beaucoup de temps, et qu'elles puissent gagner leur indépendance financière.
L'avenir de ce pays passe par :
- la fin de l'ingérence étrangère
- la mise en place de modes d'organisation démocratiques
- la reconstruction d'un "ÉTAT" : armée, justice, police, impôts, état civil.
Nafissa nous a également parlé de la difficile intégration de l'immigrant afghan en France (il y en a environ 2500), non seulement à cause des problèmes administratifs spécifiquement français, mais également par suite de la différence de culture (pour le calendrier Afghan, nous sommes au 14ème siècle). Mais les Afghans savent faire preuve de patience et d'humour. 

Née le 16 Janvier 1949 à Kaboul, Nafi Nassim a entrepris des études d’infirmière dans son pays, complétées par une formation à Lyon en 1970-1972, pour devenir monitrice à l’école d’infirmière de Kaboul. Elle a travaillé comme infirmière en Iran. Rentrée en Afghanistan, elle a du faire face à la disparition de son mari, emprisonné et torturé. L’intervention soviétique de 1979 a rendu le régime encore plus répressif : le frère de Nafi a disparu, et son fils a été emmené de force en URSS, à l’âge de 14 ans.
La vie étant devenue impossible à Kaboul pour elle et sa famille, elle part clandestinement en Mars 1981 avec sa fille de 13 ans. Elle fera un second voyage clandestin pour aller chercher sa mère. Arrêtée à la frontière iranienne, elle connaît la prison. Libérée, elle est restée 7 mois clandestinement en Iran avant d’obtenir l’asile politique en France, avec sa fille. Elle y recommence ses études d’infirmière, son diplôme afghan n’étant plus considéré comme valable en France, et obtient son diplôme d’Etat français. Dès qu’elle l’obtient, elle part chercher son fils, qui, entre temps, avait été incorporé de force dans l’armée communiste afghane. Pour pouvoir mener ses recherches et obtenir l’aide des résistants, elle a travaillé deux ans dans les camps de réfugiés Afghans au Pakistan. En 1988, elle a pu rentrer clandestinement en Afghanistan, retrouver son fils, l’aider à déserter, et à rejoindre le Pakistan puis la Franc
e.

C’est toute cette histoire qu’elle a raconté dans son livre autobiographique  « De Kaboul à Marseille ». Elle a participé à de nombreuses conférences et réunions, défendant sa vision d’un Etat Afghan dégagé de tout fondamentalisme et de toute préférence ethnique. 

L'Association Solidarité Provence-Afghanistan, créée en 2005 par Nafissa, a pour but de fournir une aide humanitaire aux populations d’Afghanistan, en particulier dans le domaine éducatif et sanitaire et d’organiser des rencontres culturelles et d’information sur l’Afghanistan. Elle est indépendante de toute force ou parti politique de l’Afghanistan ou de l’étranger.
Elle situe son action dans une perspective de développement durable, de défense des droits de l’Homme et de refus d’une société fondée sur la préférence ethnique (article 2 des statuts). L’association a aidé particulièrement un village proche de Ghazni, fournissant aux plus démunis du matériel de première nécessité. Dans ce village, et ailleurs, 1700 kits scolaires ont été distribués. Le principe est de partir des besoins locaux, et de distribuer directement sous forme de produits utiles achetés sur place l’argent récolté en France lors des réunions publiques, et auprès des membres de l’association.  

L’association, selon Miche TOURNEUX, son Secrétaire, agit aussi en France pour faire connaître la culture afghane : elle organise des soirées autour de musiciens, de poètes. L’association intervient à la demande dans les collèges et les lycées, les maisons de la culture et les centres culturels pour faire connaître la situation actuelle en Afghanistan, l’histoire de l’Afghanistan ou la situation des femmes dans ce pays. 
Téléphone : 33 (0)4 91 44 03 34, Fax : 33 (0)4 91 44 03 34

Compte-rendu et photos Gilles THIRIEZ

Partager cet article

Repost 0
Published by STLUC - dans Vendredi St-Luc
commenter cet article

commentaires

Des livres à lire

Coresponsabilité en Église
Livre tiré du Colloque que nous avons organisé en 2009
(en vente à Saint-Luc)

 

o O o

Pentecôte 2008
La Communauté Saint-Luc de Marseille
a fêté ses "40 ans"

 

Qui sommes-nous ?

 

 

ESPACE SAINT-LUC

Communauté Catholique

231 Rue Saint-Pierre

13005 Marseille

Métro Timone

Tel 0952193599

Mel stluc@stluc.org

Blog : http://stluc.over-blog.com

 

Saint-Luc est une communauté catholique de laïcs du Diocèse de Marseille prête à vous accueillir.

 

Messe le samedi à 18h30.
à Saint-Luc, avec des hommes et des femmes de tout Marseille, qui désirent vivre leur foi de façon responsable et fraternelle.

Nous sommes...
   

Une Église de la coresponsabilité
Des laïcs entièrement responsables de la vie de la communauté.
Coresponsabilité avec le prêtre accompagnateur.
Chacun est invité à agir selon ses capacités et ses disponibilités.

 

Une Église de libre expression
À l'Eucharistie, selon les semaines, partage d'Évangile, méditation par un laïc, libres intentions de prières, partage de vie : chacun peut exprimer ce que la parole de Dieu lui inspire.
Au P'tit déj’, un dimanche par mois, autour d'un café, libres échanges sur des sujets choisis par les participants.

 

Une Église du partage et de la rencontre
Un Plat de pâtes, un vendredi par mois, pour échanger avec un invité sur ses engagements.
Les Vendredi de Saint-Luc : une fois par mois, conférence-débat sur des sujets d'Église et de société.
À la rencontre de la Bible, un temps pour avancer ensemble dans la connaissance de la parole de Dieu.

 

Une Église solidaire et servante
Une caisse de solidarité.
Des groupes de visite aux malades et aux isolés.
Une invitation à participer aux activités de l'ACAT, du CCFD, d'ATD Quart-Monde, d'Artisans du Monde, du Mouvement de la Paix, etc.

 

Communauté Saint-Luc
Mocambi
(Responsable de Communauté)

Jean Guyon
Prêtre accompagnateur
Michel JOGUET, sj

o O o

Documents téléchargeables
- Statuts de St-Luc
- Charte de St-Luc
- Notre pratique de la Charte au Quotidien